Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: Comment augmenter la puissance de ses orgasmes ?

Comment augmenter la puissance de ses orgasmes ?
le saviez-vous ?

Comment augmenter la puissance de ses orgasmes ?

On le sait bien, chaque orgasme est unique et chaque corps ne le ressent pas de la même manière. Cependant, certains chercheurs, notamment les fameux Master et Johnson*, ont réussi malgré tout à rationaliser cet état. L'orgasme peut se décrire en quatre phases :

  1. L'excitation, le moment où les corps commencent à se toucher et une connexion charnelle s'établie.
  2. La phase de plateau, où l'excitation s'intensifie.
  3. L'orgasme, où l'extase est à son maximum.
  4. Et enfin la phase de résolution pendant laquelle l'apaisement physiologique revient.

Réponse sexuelle orgasme

C'est une vision très schématique et scientifique de la réponse sexuelle des hommes et des femmes.

Pourtant, parfois (souvent ?) l'orgasme peut être ressenti comme bien en dessous de son véritable potentiel. Si c'est une source de frustration et que le besoin s'en fait sentir, travailler sur le développement de sa puissance orgasmique est essentiel.
Petit rappel/ disclaimer : atteindre l’orgasme lors d’un rapport sexuel n’est pas une fin en soi, si vous n'en ressentez pas le besoin ou l'envie, l’orgasme n’est pas le seul indicateur de réussite d'un rapport, le plus important est que tous les participant.e.s prennent du plaisir dans la bienveillance et le consentement (cela va sans dire).

Comment ne pas inhiber son excitation ?

Avant de chercher à augmenter sa puissance orgasmique, il faut d'abord s'assurer que l'excitation est bien présente, et à son maximum. Or l'excitation dépend de ce que nous ressentons à l'instant T et une simple pensée négative peut totalement ralentir ou même stopper l'envie.  

Ne pas intellectualiser l'orgasme, rechercher la connexion à soi ou/et à l'autre

Ne vous est-il jamais arriver d'être au lit avec votre partenaire, tout se passe super bien, l'excitation monte, monte... puis une pensée vous traverse l'esprit (que ce soit la to do list / la charge mentale ou justement l'angoisse de ne pas arriver à faire monter l'excitation) et tout à coup, l'envie retombe à zéro ?
Beaucoup de personnes intellectualisent l’orgasme, c’est à dire qu’au moment fatidique, ou un peu avant, elles vont réfléchir à ce qu’il est entrain de se passer. Elles réfléchissent à leur position, leur corps, leur complexes, si elles donnent assez de plaisir à l’autre, ou justement si elles vont être assez rapide pour atteindre l'orgasme etc. Mais à force de trop réfléchir, le plaisir et l'excitation retombent. Rares sont les personnes qui arrivent à prendre du recul et en même temps profiter du moment présent, particulièrement lors d'un rapport sexuel où le lâcher-prise et le laisser-aller devraient être maîtres.

Seul(e), vous pouvez l’atteindre en vous libérant des tabous et sans penser à vos complexes mais à deux il est important de prendre en compte le fait que la situation est différente et d'essayer justement d'aller chercher une réelle connexion avec votre partenaire, notamment grâce à de la communication verbale et non-verbale. Ce sont ces gestes ou ses mots qui vont permettre, sans même le chercher ou sans même y penser, de laisser place à des orgasmes spontanés.

Ne pas subir la pression de la performance 

La pression de la performance touche aussi bien les hommes que les femmes. Cette pression est notamment dû à ce qu’on peut trouver dans le porno. 
Avoir une belle lingerie, être parfaitement épilé(e), être en forme pour tenir le plus longtemps possible…toutes ces petites choses auxquelles on pense avant ou pendant l’acte, mais qui, dans la réalité, importent peu à votre partenaire. Pour s'en défaire et arrêter d'être en boucle sur ces détails dans votre tête, l'idéal est de les lui partager. Il est fort probable qu'iel vous rassure et vous aide à surpasser cette recherche de perfection/ de performance.

Amenez la phase d'excitation le plus loin possible

Si on revient sur notre graphique du début, on remarque que la hauteur de l'orgasme peut-être augmenté en prolongeant la phase d'excitation le plus loin possible. Cette phase est le moment où la complicité entre les corps se met en place, et il ne faut surtout pas négliger cette partie si on veut grimper jusqu'au 7ème ciel. 

Comment booster votre excitation ? 

  • Racontez vous des histoires érotiques. Si vous êtes seul(e) imaginez vous un scénario qui vous fait fantasmer et laissez libre court à votre désir. Si vous êtes à deux, racontez une histoire mettant en scène votre partenaire et vous et partagez cette histoire à deux afin de faire monter le désir et l’excitation. L'important ici est de communiquer.
    On vous conseille vivement le livre Jouissance Club, cette cartographie du plaisir vous permettra de redécouvrir votre sexualité ainsi que celle de votre partenaire et d'adopter de nouvelles techniques.
     
  • Vous pouvez également ajouter un sextoy à vos ébats. Si vous n’avez pas l’habitude d’en utiliser en solo ou à deux c’est un bon moyen de mettre un peu de complicité dans votre sexualité, cela vous sortira de vos scripts habituels.

  • Jouez avec votre périnée, on y pense pas toujours mais le périnée joue un rôle important dans la puissance de nos orgasmes. Lorsqu’il est suffisamment tonique, il permet de booster le plaisir lorsqu'on atteint le pic. Et oui, les branches du clitoris s’enchevêtrent à l’intérieur des muscles pelviens. Lors de la pénétration, elles vont être sollicitées par les contractions du périnée. Par ailleurs, un périnée musclé permet aussi d’avoir de meilleures sensations et il améliore aussi la lubrification naturelle. On recommande donc fortement les exercices de Kegel à l'aide notamment de boules de Kegel qui permettent d’avoir un périnée plus tonique.

  • Faites le dans un endroit insolite. Entre nous, qui n’a jamais rêvé de le faire dans un lieu qui n’est pas prévu pour cela ?
    Le mélange d’excitation et de peur de se faire surprendre rend l’acte encore plus intense. Le faire dans une voiture sur un parking désert, dans une cage  d’escalier, dans une salle de bain pendant une soirée (pensez à la fermer à clef quand même). Les choix de lieux insolites sont multiples mais on vous rappelle que l'exhibitionnisme est interdit en France alors ne le faites pas n’importe où non plus. 😉

Ralentir pour mieux jouir

Une fois l'excitation et la connexion à l'autre installées, l'une des recommandations les plus importantes de Bouche Bée est de RALENTIR. Maintenant qu'on est plus confiant.e, qu'on a déconstruit le mythe de la performance, que tout nos doutes et complexes ont disparu et qu'on est au top de l'excitation, il n'y a aucune raison de se précipiter pour finir au plus vite. S'il devait n'y avoir qu'un seul conseil à retenir de cet article ce serait celui de prendre son temps, et de profiter comme si demain n'existait pas. Slow sex is a better sex ;) 

Les orgasmes multiples

Comme son nom l’indique c’est le fait de jouir plusieurs fois lors d’un même rapport sexuel ou du moins dans un laps de temps assez court. 
Pour certaines personnes les orgasmes multiples sont très difficiles à atteindre alors que d’autres parviennent à jouir deux, trois fois d’affilés. 
D'ailleurs, on pense souvent que c'est réservé aux femmes alors que les hommes aussi sont capables de l’atteindre.

Comment atteindre l'orgasme multiple ?

La première approche quand on veut s’essayer à l’orgasme multiple est la masturbation : se concentrer seulement sur son plaisir et l'exploration de son corps.
Une autre technique passe par des caresses indirectes autour des parties intimes afin de se laisser le temps de récupérer, continuer les gestes tendres et sensuels pour refaire monter tout doucement la température et repartir de plus belle. L'idée ici est d’avoir des rapports sexuels plus longs, afin de laisser suffisamment de temps pour se remettre de cette période réfractaire où nous sommes encore trop sensibles pour reprendre tout de suite du plaisir. Et c’est à ce moment-là qu’intervient l’art du peaking ou du edging... 

Qu'est-ce-que le peaking / edging ?

Le peaking ou edging est une sorte de Slow Sex, où tout se joue sur le bon timing : ralentir le rythme pour mieux jouir. 
Le concept est de faire monter puis faire redescendre l’excitation pour pouvoir augmenter la puissance de votre orgasme. Parvenir à faire redescendre l’excitation est donc essentiel pour réussir cette technique. 
Le conseil serait de se toucher plus doucement et plus lentement d’un coup afin de retrouver le contrôle et vos esprits (le fameux "penser à ses grand-parents" pour redescendre).
Si vous êtes à deux, c’est la même chose, dites à votre partenaire de ralentir la cadence ou de changer de position pour vous laisser le temps de savourer avant d’atteindre le point de non-retour. Vous pouvez par exemple monter jusqu'au bord de l'orgasme et redescendre 4, 5, 6 fois ou même plus, avant de laisser exploser votre orgasme. Cette technique est infaillible pour décupler l'extase ! (testée et approuvée).

Lara

Read more

L'anxiété sexuelle
complexes

L'anxiété sexuelle

L'anxiété sexuelle peut toucher à tous âges et ce n'est pas facile de vivre avec car cela peut nous empécher de vivre de belles expériences...On vous explique ce que c'est et comment réussir à la s...

En savoir plus
Le Birthgasm
Grossesse

Le Birthgasm

Orgasme et accouchement sont-ils deux mots totalement incompatibles ? C'est ce que nous allons voir... Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est possible pour certaines femmes d’avoir un or...

En savoir plus